Choisir un nom de domaine pour votre site

Choisir un nom de domaine pour votre site

Le choix d’un nom de domaine est une étape cruciale dans le lancement d’un site Web. En deux mots, il s’agit de donner un nom à votre site. La structure de ce nom devra respecter un certain standard technique. En outre, votre choix sera guidé par certaines considérations pratiques importantes. Suivez le guide !

1. Le nom de domaine : un identifiant réseau lisible par les humains​

Commençons par un point technique. Les machines (ordinateur, serveur, etc.) connectées à un réseau internet possèdent un identifiant appelé adresse IP. Par exemple, cet identifiant est 104.24.102.146 pour le serveur de Vosites. L’IP permet la localisation des machines sur le réseau : c’est par ce mécanisme qu’un ordinateur, où qu’il soit, peut se connecter à un serveur.

Pour des raisons pratiques, un internaute n’a cependant pas à connaître l’adresse IP d’un serveur pour accéder à un site internet. Le système des noms de domaine permet de remplacer une adresse IP par un nom, lisible et mémorisable par les internautes : « vosites.fr » par exemple. On parle parfois d’adresse et d’url.

Lors de la navigation, les noms de domaines sont automatiquement convertis en adresses IP, afin de permettre la connexion au serveur. Un nom de domaine est donc une sorte d’identifiant réseau : il doit être unique et respecte un certain formalisme.

Par ailleurs, les navigateurs Web n’affichent pas les adresses IP des serveurs sollicités aux internautes, mais uniquement les noms de domaine. Un site internet est donc principalement connu du public par son nom de domaine, qui apparaît également dans les pages de résultats Google, dans les publicités, sur les cartes de visite, etc.

C’est donc en quelque sorte la marque de votre site : des considérations légales et marketing entreront en ligne de compte dans son choix.

En pratique, un nom de domaine complet est constitué de plusieurs mots (les labels) séparés par des points. Le dernier label du nom de domaine s’appelle domaine de premier niveau (Top Level Domain ou TLD en anglais). Le TLD doit être choisi parmi une liste qui a valeur à l’échelle mondiale. Les exemples les plus connus sont « .com » et « .fr ». Certains TLDs sont libres d’utilisation (« .com », « .org » ou « .net » par exemple) ; d’autres font l’objet de restrictions (par exemple « .fr » est accordé à condition de disposer d’une adresse postale en France) et d’autres sont privés («.sncf » par exemple).

Le label qui précède le TLD est appelé domaine de second niveau (Second Level Domain ou SLD en anglais). Son contenu est plus libre. Classiquement, le SLD est constitué de lettres de l’alphabet latin de base et sans accent (« ç », « œ », « @ », « € » sont donc exclus), de chiffres et du tiret simple (« – »). Un nom de domaine en « .fr » pourra incorporer certains caractères spéciaux (voir la liste, mais cette pratique est peu recommandée.

Le nom de domaine est l’agrégation du SLD et du TLD : par exemple, « vosites.fr ».

Un label supplémentaire peut être accolé devant le nom de domaine : on parle de sous-domaine. Le sous-domaine par défaut pour de nombreux sites est « www. » Les sous-domaines permettent de désigner soit une partie spécialisée d’un site (ex. «fr.wikipedia.org » pour l’édition française de la célèbre encyclopédie en ligne), soit un site Web autonome (ex. « hangouts.google.com » qui désigne Hangout, la plateforme de discussion en ligne de Google). Le sous-domaine joue dans ce dernier cas le même rôle d’identificateur et de marque que le nom de domaine. Les règles sont les mêmes que pour les SLD.

2. Structure d'un nom de domaine, sous-domaine

3. Nom de (sous-)domaine : considérations financières

Lors de la création de votre site Web, vous allez devoir choisir son nom. Selon les cas, ce nom sera soit un nom de domaine complet, soit un sous-domaine.

Un nom de domaine complet ne peut pas s’acheter : il se loue à l’année. Seul un nom de domaine non réservé peut être loué. Plusieurs plateformes permettent de tester la disponibilité d’un nom de domaine : Afnic (pour les noms en .fr), Eurid (.eu), Icann (.com, .net, .org). La valeur d’un nom de domaine est fixée au cas par cas. Elle oscille entre une dizaine et plusieurs centaines d’euros, selon la notoriété du SLD retenu. La réservation d’un nom de domaine s’effectue soit directement auprès d’un bureau d’enregistrement, soit via un site commercial ou un hébergeur.

La création d’un sous-domaine est en revanche gratuite, à vie. C’est la solution de base proposée par vosites.fr.

Du point de vue légal, la location d’un nom de domaine n’a pas valeur de dépôt au sens de la propriété intellectuelle. Si vous louez le nom « mondomaine.com », rien n’empêche votre voisin de réserver « mondomaine.eu » ou « mon-domaine.com », s’il sont disponibles. Si ce voisin n’exerce pas une activité proche de la vôtre, il n’y a pas de recours possible ; sinon, une action en concurrence déloyale peut porter ses fruits. Pour asseoir votre position, l’Inpi recommande de déposer votre nom de domaine en tant que marque. Une autre manière de se protéger est de louer un nom de domaine et ses variantes les plus évidentes (.fr, .com, avec et sans tirets, avec accents…). De telles précautions ne sont à prendre que si la notoriété de votre site le justifie.

A l’inverse, il est de votre responsabilité de vérifier que le nom de domaine ou de sous-domaine que vous avez choisi ne crée pas de conflit : assurez-vous de sa disponibilité, de la disponibilité des variantes évidentes, mais aussi qu’il ne désigne pas une marque ou une raison sociale préexistante.

4. Nom de (sous-)domaine : considérations légales

5. Choisir le bon nom pour votre site Web

Difficile de mesurer la qualité d’un nom de (sous-)domaine dans l’absolu : dans l’idéal, vous trouverez un nom évocateur, accrocheur, facile à retenir, disposant de peu de variantes (et donc peu sensible aux fautes de frappes)… C’est tout un art ! En revanche, il est possible de donner des indications sur ce qu’il ne faut pas faire. Brève étude de cas :

Un nom « mots-clés »

Exemple : « toiture-menuiserie-lyon.fr »
Les critiques sont les mêmes que pour le cas précédent. En outre, ce nom n’est pas si facile que ça à mémoriser : « toiture-menuiserie-lyon » ou « menuiserie-toiture-lyon » ?

Un nom trop long

Exemple : « monnomdedomaineextraordinaire.net »
Un nom de domaine doit être mémorisable. Le nom parfait se lit d’un coup d’œil. Un internaute doit pouvoir le saisir à la main sans faire de faute (ni se lasser!).

Un nom « slogan »

Exemple : « chaussures-de-sport-pas-cheres.com »
Le temps où placer des mots-clés dans son nom de domaine pouvait constituer un plus pour le référencement (le positionnement dans les pages résultats Google) est révolu : pour cela, mieux vaut miser sur des contenus de qualité. Votre nom peut être évocateur de votre activité sans être trop explicite (ni racoleur…). Rappelez-vous que c’est votre marque ! Combien de marques de chaussures contiennent le mot «chaussure»… ? De plus, cette stratégie est risquée pour le long terme : dans cet exemple, que se passe-t-il si après quelques années, en plus des chaussures de sport, vous comptez vendre des sandales ?

Les accents et autres caractères spéciaux

Les accents et autres caractères spéciaux. Exemple : « masociété.fr »
Ces caractères sont effectivement acceptés pour les domaines en « .fr », mais ils ne le sont pas forcément pour d’autres suffixes. Autant dire qu’ils ne correspondent pas à la culture internet – et si l’internaute saisit « masociete.fr » dans son navigateur, il pourrait bien ne pas taper à votre porte…

Concernant les TLD, opter pour un suffixe local (.fr par exemple, si votre activité est nationale et que vous êtes en France métropolitaine) est bien interprété par les algorithmes de classification de Google par exemple. Les grands classiques (.com en tête) sont aussi des valeurs sûres.

Si cela vous paraît trop classique, les internautes commencent à s’habituer à rencontrer des exemples exotiques (par exemple le fameux .xyz popularisé par Google Alphabet). Il est donc possible d’assumer quelques risques, mais ceux-ci doivent être bien calculés.

La solution Vosites.fr

Les sites réalisés par Vosites.fr reposent sur la technologie WordPress. Avec l’aide de notre équipe, vous choisissez le thème qui vous correspond, et nous discutons ensemble de la personnalisation et des contenus de votre site. Nous nous chargeons de la réalisation technique et vous livrons, clé en main, un site personnalisé complet respectant les exigences d’indexation des moteurs de recherche, consultable aussi bien sur ordinateur, tablette et téléphone, possédant le un nom de domaine personnalisé et hébergé de manière sûre.